Stage Hitohiro Saïto



Je suis allé au stage organisé avec Hirohiro Saito Sensei en région parisienne.


Je suis avec le groupe des bretons, tout à gauche.


Ici il y a tout le monde.
Dommage qu'on ne puisse pas avoir une meilleure résolution.


C'est moi, Yves Le Petit Laborde. Enfin, je suis visible dans un stage !


Hitohiro nous a fait faire beaucoup de Kokyus, le dernier jour.


et des Koshis très spéciaux. Je confesse que je n’y arrivais pas.


Les positions des pieds sont très importantes.



Une vision d’ensemble de la salle

Pour voir de belles photos d’Aikido de Sensei,
je vous invite à visiter
cette gallerie


Stage d'été à Auray

Cette année encore nous nous sommes réunis pour un grand stage international à Auray (Morbihan) sous la direction de Daniel Toutain. Six matinées de quatre heures de travail intensif, très porteur d’enseignement, tant de la part de Daniel que des partenaires.

Voici ce que j’ai noté :

- Ce qui distingue l’Aikido des autres arts martiaux, même si des techniques sont semblables, c’est la position Hami et l’action en Awase (position de trois quarts et la coordination de l’action).
Daniel veut nous faire sentir à travers les techniques ces deux aspects fondamentaux.




Dans Ken awase 4 Daniel a expliqué la nature de cet engagement que je n’avais pas comprise jusqu’alors.
Pourquoi en effet l’attaquant se précipite-t- il tout droit en tsuki sur le ken de son adversaire, pour à coup sûr se faire embrocher ?
En fait ilprend la position Ipto imi, c’est à dire que la pointe du pied arrière est à hauteur du pied avant, alors qu’en hami c’est le milieu du pied arrière qui s’y trouve.
Cette petite différence suffit pour effacer le corps sur le côté (position classique de l’escrimeur) et ainsi éviter le ken de l’adversaire.
Cela se voit bien si les deux se positionnent en distance réelle.
Mais comme Maître Saito, à l’entraînement, fait reculer chaque partenaire de deux pas par sécurité, cela n’apparaît plus et on se demande bien pourquoi cette attaque qui paraît à première vue suicidaire.






- L’Aikido est basé sur le système du levier



Kumijos 1 à 5

Six nouvelles videos (Patrick Nourdin et moi-même) pour démontrer les liaisons entre les Kumijos de 1 à 5