Shodan Nicolas

IMG_2285 (1)

Yves remet à Nicolas sa ceinture noire pour son travail des armes.

Read More...

Mardi soir au cours d'Aikido à Plouer

IMG_6032 Read More...

Le cours des enfants



Pour lire en plein écran

Les enfants échangent entre eux leurs connaissances


Pour lire en plein écran Read More...

La nouvelle année commence bien

Cette année nous avons la joie d'accueillir de nombreux nouveaux élèves.
Ici, le cours de jeudi soir.

IMG_5991

IMG_5958 Read More...

Stage avec Daniel Toutain à Liffré

Une bonne occasion de retrouver de "vieux" camarades, avec qui j'avais commencé de pratiquer il y a 20 ans à Rennes.
C'est un peu émouvant de retrouver après tout ce temps les mêmes, eux aussi heureux de me retrouver.
Les cheveux ont grisonné, un peu d'embonpoint est venu, mais la passion et le plaisir de pratiquer est toujours la même.
Une plus jeune génération est aussi là et monte, notamment pour partager plus souvent avec les anciens le rôle de "Uke" auprès de Daniel.
Uke joue le rôle du méchant et subit toutes sortes de misères de la part de Daniel : projections, immobilisations, diverses clés de bras et de poignet.
Mais, comme dit Daniel, si c'est bien fait, ça ne fait pas mal. L'Aikido est conçu pour ne pas faire de mal.
Pas seulement par égard pour l'autre, mais parce que cela serait contre productif : la douleur porterait l'autre à se raidir, et avoir une contre réaction.
L'harmonie et la fluidité du mouvement serait rompue. Le plaisir de la pratique disparaîtrait, ce qui ne serait pas tenable dans la durée.
Le mouvement d'Aikido ne réussit que dans la non opposition, dans l'ouverture à l'autre.
Daniel dit : "Ce n'est pas moi qui fait la technique, c'est lui qui la fait."
Bien sûr Daniel fait quelque chose. Mais il ne fait pas contre l'autre, il fait avec l'autre. Il suscite et prolonge son mouvement. Ainsi ils sont tous les deux "un", une même entité.
Ce n'est pas l'un qui cherche à contrôler ou projeter l'autre, c'est tous les deux dans le même mouvement.
C'est ce que mon premier maître, Itsuo Tsuda, appelait la "non dualité".
À l'époque cette notion me paraissait abstraite.
Mais la pratique de l'aïkido peut permettre de la concrétiser.
Les techniques ne fonctionnent bien que si on est dans cet état d'esprit. On en a eu une belle démonstration ce Week-end.
Daniel est capable de faire toutes les techniques à la perfection, dans l'esprit du "non faire".
C'était aussi un concept professé par Itsuo Tsuda. Mais je le comprenais mieux dans le cadre du Katsugen, où c'est plus évident.
Et Daniel est aussi capable d'exécuter les techniques dans l'esprit du "vouloir faire", pour nous montrer la différence. On la voit très bien !
Forcément quand on débute l'aïkido on est dans le "vouloir faire", c'est tout naturel.
Mais, quand on connaît les techniques, on peut les exécuter en se détachant du résultat, en étant seulement dans la perception de la sensibilité et du mouvement de l'autre, en faisant un avec lui, et le résultat est alors étonnant.
Apprendre et répéter les techniques seulement pour les techniques serait à la longue lassant. Mais les pratiquer dans l'esprit de "non dualité" est passionnant, et ne trouve pas de limite.

Pasted Graphic

Notre nouveau dojo

La ville de Plouer a procédé à un agrandissement et réaménagement du dojo.

Commencés en avril, les travaux se sont achevés début décembre.

L’espace a pratiquement été doublé, des tatamis neufs plus confortables installés, avec un espace de circulation sur 3 côtés, l’ajout de 3 nouvelles fenêtres oscillo-battantes, et un espace de rangement supplémentaire.

Cela donne une impression d’harmonie et de paix par l’équilibre du volume intérieur, les ouvertures sur l’extérieur, et le choix des couleurs.

Nous remercions vivement la mairie de nous mettre à disposition un si bel espace.

Nous espérons que de nombreux nouveaux élèves viendront l’utiliser, avec nous les anciens, qui leur enseignerons avec joie.

IMG_3066 (1)

Stage à St Pierre, en l'honneur de Thierry Frogé

image003 - Version 2

Il y a un an, Thierry, professeur au dojo de St Pierre et fondateur du club, nous quittait, emporté par un infarctus. En sa mémoire, nous avons souhaité nous réunir le 1er juin 2013 pour un stage d'aïkido à Saint Pierre de Plesguen, suivi d’un apéritif et d’un repas.
Le stage a été animé par Serge Maniey, 5e dan, le plus ancien élève de Daniel Toutain.
Serge a développé son propre style, très influencé par le Karaté. Très réaliste et dans la recherche de l’efficacité. Très ancré dans le sol, en position très basse.
Un bon entrainement pour muscler ses jambes !
Voici une sélection de
photos de ce stage :

Shodan Alex

Alex reçoit de Yves son diplôme ceinture noire 1er dan armes de l’Aikido, signé par Daniel Toutain.

Shodan Alex
Read More...

Shodan Patrick

Patrick reçoit de Yves ses diplômes ceinture noire 1er dan armes et mains nues, signés par Daniel Toutain.

De Shodan Patrick
Read More...

Premier stage mensuel à Rennes

Ce samedi après midi 15 septembre, Daniel Toutain a débuté sa série de stages mensuels au beau dojo des Cadets de Bretagne, à Rennes, installé dans une ancienne église.

Pasted Graphic 2


Nous avons revu les techniques de base Ikyo et Nikyo sur attaque Shomen, et à l’occasion (re)découvert plein de finesses techniques, qui font la différence.
Dans la pratique habituelle on ne peut pas être corrigé sur tout et à tout moment, et on prend de mauvaises habitudes.
Les stages avec Daniel sont l’occasion de voir où nous « pêchons », et d’être attentifs à nous corriger.
Des finesses qu’on avait déjà vues, mais souvent tendance à oublier de mettre en pratique dans le feu de l’action.
Pour bien améliorer sa technique, il faut prendre le temps de travailler avec précision et répéter lentement et en conscience, pour que le mouvement juste puisse s’intégrer dans notre corps et devenir spontané.



Pasted Graphic 3


En armes nous avons fait du Jo, les 20 frappes à l’intérieur, et les parades à l’extérieur sur le parking


Stage à St Pierre de Plesguen

C’est la rentrée, et Daniel Toutain nous a fait le cadeau de venir à nouveau s’installer dans notre région.
Il a mis au point avec les professeurs des environs un programme de stages proches géographiquement, ce qui va nous permettre d’en profiter au maximum.
Après un stage à Mauron (forêt de Brocéliande) en septembre, nous avons été 3 de notre club à participer aujourd’hui au stage à St Pierre de Plesguen, au dojo de Thierry Frogé.
Un petit dojo, nous étions environ 25 participants, nous avions juste la place, et cela donnait une atmosphère plus concentrée et personnelle.
En 1ère partie nous avons fait mains nues, et en 2e jo dans la salle des fêtes.
Je suis à la fois contrarié et heureux de voir que j’apprends toujours des choses et non des moindres dans ces stages.
Contrarié parce que cela fait plus de 15 ans que je suis l’enseignement de Daniel, dont les 10 1ères années d’une façon particulièrement intensive. J’aurais dû tout apprendre, tout savoir, depuis tout ce temps !
Mais non, quelque chose que je crois connaître, que je crois savoir faire, eh bien non, ce n’est pas comme ça que ça se fait pour être vraiment bien fait.
Je n’avais appris que l’apparence des choses, le gros. Mais le détail, ce qui fait que c’est vraiment efficace, que ça marche à tous les coups, sans effort, je ne l’avais pas vu.
Je me dis : Mais il n’avait jamais montré ça avant !
Peut être l’avait il montré à ses plus proches élèves, dont je ne faisais pas partie ?
Ou l’a t il découvert lui-même récemment, grâce à son incessante et exigeante pratique journalière dans la recherche de la perfection ?
Car maintenant on a l’impression de voir ça, la perfection.
Forcément le regard s’éduque, et je n’avais pas autrefois la vision de maintenant.
Tout était trouble, flou devant mes yeux, il montrait et je ne voyais pas.
A présent je sais trier, voir l’important, le déterminant.
Il explique bien, aussi, peut-être plus qu’avant.
Mais il faut aussi savoir entendre…
Et mettre en pratique ce qu’on a entendu et vu…

Je pense avoir pu le faire…
Pour Morotedori Kokyu, au lieu de pousser avec les bras, il faut s’endormir sur le partenaire… Ainsi c’est le corps qui agit.
Dans Ryotedori Chihonage, baisser les hanches et monter les bras comme pour le Ken, ne saisir le poignet que lorsqu’il est à hauteur de notre poitrine.

Dans le jo kata 31 première parade anti kata, ne pas faire un moulinet mais reculer légèrement le jo sur le côté.
A la frappe 10 du kata, frapper par en dessous.

Etc, etc…

stage_aikido_st_pierre

Stage à Mauron avec Daniel Toutain.

Nous avons fait mains nues le matin, armes l'après midi.
Daniel à titre de révision de début d'année, a présenté les techniques de base d'une façon très détaillée.
Sur shomen : Ikkyo, nikkyo, shiho nage, irimi nage.
Avec force détails très éclairants relatifs aux positionnements, aux mouvements du corps, et notre état d'esprit.
Les positionnements doivent évidemment être très précis, dans la position Hammi ; ils conditionnent toute la suite.
Les mouvements ne doivent pas venir des bras, mais du corps. Les bras sont détendus et suivent. Ce qui l'a amené à parler de "Non Faire".
Je retrouvais là la formule de mon premier Maître, Itsuo Tsuda. La boucle était bouclée ?
Pourquoi pas. J'ai été très impressionné ce matin par la démonstration de Daniel pour le caractère naturel et détendu de ses mouvements.
Grâce à l'état d'esprit : ne pas vouloir faire une technique, ne pas se focaliser sur le bras, l'arme ou le visage du partenaire (ne pas le regarder), mais simplement se déplacer en harmonie avec lui (Awase).
Tsuda ne disait pas autre chose.
Mais Daniel a la technique en plus, et ça fait une sacrée différence.
Pendant des années j'ai sué sang et eau pour acquérir cette technique.
Je m'y débrouille assez bien maintenant, et moi aussi arrive à l'appliquer avec naturel, sans crispation, dans la détente.
Pas au même niveau que Daniel, bien sûr, mais je suis sur la voie.
Cette année Daniel s'est rapproché de Dinan, et il pourra nous faire bénéficier d'un stage par mois dans les environs.
Ce serait bien qu'un maximum de personnes se mobilise pour profiter de cette chance inestimable qui est offerte de progresser en Aïkido.

Prochains stages :

Samedi 8/10/11 à St Pierre de Plesguen (35)
Dimanche 27/11/11 à Mauron (56)
Samedi 21 - dimanche 22/01/12 à Bruz (35)
Samedi 4/02/12 à St Pierre de Plesguen (35)
Dimanche 19/02/12 à Mauron (56)
Samedi 17/03/12 à St Pierre de Plesguen (35)
Samedi 14 - dimanche 15/04/12 à Orgères (35)

Shodan Jean Luc

Jean Luc reçoit de Daniel Toutain son diplôme de ceinture noire 1er dan armes de l’Aikido.

Shodan Jean Luc
Read More...

Stage à Mauron

Yves et Gilbert étaient présents

unknownunknown

Stage Hitohiro Saïto



Je suis allé au stage organisé avec Hirohiro Saito Sensei en région parisienne.


Je suis avec le groupe des bretons, tout à gauche.


Ici il y a tout le monde.
Dommage qu'on ne puisse pas avoir une meilleure résolution.


C'est moi, Yves Le Petit Laborde. Enfin, je suis visible dans un stage !


Hitohiro nous a fait faire beaucoup de Kokyus, le dernier jour.


et des Koshis très spéciaux. Je confesse que je n’y arrivais pas.


Les positions des pieds sont très importantes.



Une vision d’ensemble de la salle

Pour voir de belles photos d’Aikido de Sensei,
je vous invite à visiter
cette gallerie


Stage d'été à Auray

Cette année encore nous nous sommes réunis pour un grand stage international à Auray (Morbihan) sous la direction de Daniel Toutain. Six matinées de quatre heures de travail intensif, très porteur d’enseignement, tant de la part de Daniel que des partenaires.

Voici ce que j’ai noté :

- Ce qui distingue l’Aikido des autres arts martiaux, même si des techniques sont semblables, c’est la position Hami et l’action en Awase (position de trois quarts et la coordination de l’action).
Daniel veut nous faire sentir à travers les techniques ces deux aspects fondamentaux.




Dans Ken awase 4 Daniel a expliqué la nature de cet engagement que je n’avais pas comprise jusqu’alors.
Pourquoi en effet l’attaquant se précipite-t- il tout droit en tsuki sur le ken de son adversaire, pour à coup sûr se faire embrocher ?
En fait ilprend la position Ipto imi, c’est à dire que la pointe du pied arrière est à hauteur du pied avant, alors qu’en hami c’est le milieu du pied arrière qui s’y trouve.
Cette petite différence suffit pour effacer le corps sur le côté (position classique de l’escrimeur) et ainsi éviter le ken de l’adversaire.
Cela se voit bien si les deux se positionnent en distance réelle.
Mais comme Maître Saito, à l’entraînement, fait reculer chaque partenaire de deux pas par sécurité, cela n’apparaît plus et on se demande bien pourquoi cette attaque qui paraît à première vue suicidaire.






- L’Aikido est basé sur le système du levier



Stage à Bruz

Je suis allé au stage avec Vincent, mon premier élève en aikido. Read More...

Stage d'été

J’ai participé cette année au stage d’été d’une semaine organisé par Daniel Toutain à Auray la première semaine d’Août.
Comme toujours les deux premiers jours je me sens un peu perdu parmi tout ce monde, mais je retrouve les vieilles connaissances et très vite un « esprit de groupe » émerge et on se sent proches les uns des autres, connus et inconnus, unis par une même passion, l’Aikido.



Voilà où vous pouvez voir les photos « officielles » du stage :

http://aikido-france.net/album/?pth=/extra/gallery/stage/ete/2008/auray/&grp=109

Et j’étais dans un camping super calme en pleine nature en bord de mer :



Mais j’ai essuyé des tempêtes ! Heureusement, elles alternaient avec du beau temps, ce qui permettait de sécher les tentes et les affaires ! Mais au bout d’une semaine tout était bien trempé, 2 tentes cassées, il était temps qu’on s’en aille, on n’aurait pas pu tenir davantage !

La rentrée

La saison 2008/2009 vient de commencer.
Cette année, des horaires ont changé.
S’il y a toujours cours les lundi et jeudi à 19h, le vendredi soir 19h a été supprimé et remplacé par le samedi matin 10h.
C’est un horaire qui semble convenir, notamment à des femmes pour qui c’est plus difficile de venir le soir.
L’avantage est qu’il fait grand jour, l’énergie est différente, et quand il fait beau nous pouvons travailler les armes dehors.


Ce matin, un joli chat nous tenait compagnie.


Depuis ce parking, juste devant le dojo, on a une très belle vue vers la Rance et on aperçoit Pleudihen sur la rive d’en face.